TRUSTECH 2018, premier événement des technologies de la confiance numérique

Intelligence Artificielle : le gouvernement invite les entreprises à manifester leur intérêt en vue d'un appel à projets

Le gouvernement prévoit un appel à projets en 2019...

Le gouvernement prévoit un appel à projets en 2019 sur le thème de l'intelligence artificielle et du partage de données.

Pour s'y préparer, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat en charge du numérique, invite les entreprises intéressées à manifester leur intérêt d'ici au 16 novembre 2018.

   

Les données constituent un domaine d’action prioritaire dans la stratégie française en matière d’intelligence artificielle présentée par le président de la République le 29 mars 2018. C'est dans ce cadre que le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, appelle les entreprises à partager et valoriser leurs données ce 18 septembre.

Le secrétaire d'Etat met en avant le fait que les données sont une matière première de l’IA et de leur disponibilité dépend l’émergence de nombreux usages et applications. La collecte et l’annotation de larges corpus de données constituent un enjeu fondamental. Or, de tels jeux de données sont aujourd’hui des ressources rares pour les acteurs français.

   

Un appel à manifestation d'intérêt ouvert jusque mi-novembre, un appel à projets prévu pour 2019

Dans le cadre du déploiement de la stratégie français en matière d’IA, l’Etat explique avoir décidé de soutenir des initiatives sectorielles ou cross-sectorielles de mutualisation de données pour le développement de solutions d’IA. Afin de recueillir l’intérêt et l’avis des acteurs privés et publics sur les initiatives de mutualisation de données qui seraient les plus pertinentes et les modalités les plus adaptées à leur soutien, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) est ouvert ce jour jusqu’au 16 novembre 2018.

 

En s’appuyant sur les réponses à cet AMI, un appel à projets sera lancé début 2019. "Dans le cadre de la stratégie nationale sur l’intelligence artificielle, nous soutiendrons les initiatives privées d’ouverture et d’échange de données pour que naisse en France, dans tous les secteurs, une économie ouverte de la data compétitive", déclare Mounir Mahjoubi dans un communiqué officiel.